10 décembre 2012

Nouveaux records du monde au Suunto Vertical Blue

Lors des dix jours de compétition, deux records du monde et 65 records nationaux ont été battus à l'occasion de 252 plongées individuelles.

Il s'agit du gouffre marin le plus profond de son genre. Avec ses 203 m (666 ft) de profondeur à seulement quelques pas de la côte, le Dean's Blue Hole, situé aux Bahamas, est une surprenante merveille de la nature – ainsi que l'endroit rêvé pour pratiquer la plongée en apnée. Le mois dernier, il a ainsi accueilli le Suunto Vertical Blue, le plus grand événement de plongée en apnée de sa catégorie. 56 athlètes issus de 21 pays se sont affrontés, tentant chacun d'atteindre des profondeurs incroyables avec une seule inspiration.

Lors des dix jours de compétition, deux records du monde et 65 records nationaux ont été battus à l'occasion de 252 plongées individuelles. Dès le premier jour de la compétition, le 21 novembre, Ashley Futral Chapman (États-Unis) a battu le record mondial féminin de la catégorie poids constant sans palme (CNF) avec une plongée à 67 m réalisée en 3'15. La plongeuse de Caroline du Nord a plongé sans palme et a fait appel à une technique inspirée de la brasse pour décrocher son troisième record mondial.

Le plongeur en apnée russe Alexey Molchanov a de son côté repoussé les limites internationales dans la catégorie poids constant (CWT) avec une plongée record à 126 m réalisée en 3'46. Dans cette catégorie, le plongeur a pour seule aide une monopalme.

Au bout de quelques jours, le Suunto Vertical Blue s'est transformé en bataille titanesque : quelques minutes seulement après la plongée d'Alexey Molchanov, l'organisateur et Ambassadeur Suunto, William Trubridge, a voulu reconquérir sa place de recordman.

Néanmoins, le détenteur de plusieurs records mondiaux commit une faute technique en faisant demi-tour trop tôt. Une autre tentative, deux jours plus tard, se solda par un nouvel échec.

Cependant, en atteignant les 121 m à l'avant-dernier jour de la compétition, il établit un nouveau record national pour la Nouvelle-Zélande.

Chaque plongeur accumulant des points à chaque plongée pendant la compétition, William Trubridge parvint ainsi à se hisser en tête du classement général.

Il a déclaré après la compétition : « Je suis un peu déçu de mes performances, mais au vu de l'ampleur qu'a pris ce Suunto Vertical Blue, je ne suis pas mécontent. Les résultats obtenus parlent d'eux-mêmes. Nous avons été témoins des meilleures performances jamais vues en compétition de plongée. Je n'avais jamais entendu autant d'athlète me dire que c'était la meilleure compétition à laquelle ils avaient participé ! »

« Alexey, Ashley et bien d'autres athlètes nous ont offert des performances hors du commun. » Et d'ajouter : « Je vais prendre quelques vacances pour Noël, puis je reprendrai l'entraînement en janvier. »

L'une des surprises de la compétition est venue de la plongeuse japonaise Tomoka Fukuda, qui a établi un record national de 65 m dans la catégorie immersion libre (montée et descente à l'aide d'une corde), et a également atteint les 80 m dans la catégorie CWT, malgré une seule année d'expérience dans le monde de la compétition.

D'autres records nationaux ont été établis pour la France, la Grande-Bretagne, le Chili, le Brésil, l'Argentine, la République Tchèque, l'Espagne, le Mexique, Israël, la Tunisie et la Finlande.

Les gagnants au classement général sont les suivants :

Chez les femmes :
Or : Alena Zabloudilova (République Tchèque)
Argent : Ashley Futral Chapman (États-Unis)
Bronze : Tomoka Fukuda (Japon)

Chez les hommes :
Or : William Trubridge (Nouvelle-Zélande)
Argent : Alexey Molchanov (Russie)
Bronze : Robert King (États-Unis)

Chaque gagnant a reçu un ordinateur de plongée Suunto D6is. Suunto, leader mondial des ordinateurs de plongée, est le fournisseur officiel des jauges de profondeur utilisées dans toutes les tentatives de record du monde de plongée en apnée AIDA. Mika Holappa, Directeur de la division Plongée de Suunto, a déclaré : « Avec autant de grands athlètes mondiaux participant à la compétition, et autant de records nationaux et mondiaux battus, le Suunto Vertical Blue s'est révélé être un remarquable festival de la plongée en apnée, dans lequel nous sommes fiers d'avoir joué un rôle. William Trubridge doit être félicité à la fois pour ses plongées remarquables, mais aussi pour avoir su organiser un événement aussi réussi. »

William Trubridge, organisateur de la compétition, a ajouté : « Ce qui rend le Vertical Blue si spécial, c'est qu'il offre aux athlètes une liberté complète dans l'exploitation de leur potentiel aquatique. Si jamais vous abandonniez des diamants au sous-sol d'un immeuble de 40 étages recouvert par les eaux, ces gens pourraient plonger dans la cage d'ascenseur et vous les ramener ! La plongée la plus profonde a dépassé les quatre minutes, mais il ne s'agit pas de quatre minutes passées à retenir sa respiration dans une baignoire — il s'agit de quatre minutes d'évolution dans une colonne d'eau, en faisant face à des pressions capables de réduire un ballon de football en une balle de tennis, et qui provoquent une narcose qui endort votre système nerveux. Il s'agit de quatre minutes passées dans une autre dimension, où le temps est une éternité — une éternité qui ne dure que le temps d'une bouffée d'air. »

À propos de William Trubridge:
La plongée en apnée coule dans les veines de William Trubridge. Né au Royaume-Uni, les premières années de sa vie le menèrent dans une existence nomade, voguant tout autour du monde sur le yacht de ses parents, avant que la famille ne s'installe en Nouvelle-Zélande. William Trubridge a appris à nager dès l'âge de 18 mois et s'adonnait déjà à la plongée en apnée à 15 m à l'âge de huit ans, au cours de concours organisés avec son frère aîné afin de savoir lequel pourrait remonter une pierre du point le plus profond. Son entrée dans le monde de la compétition ne se fit cependant pas avant ses 22 ans. Depuis, l'athlète de 23 ans a battu de nombreux records de plongée en apnée. En 2010, il fut le premier homme à franchir la barre des 100 m sans aucune assistance — sans palmes, corde, ni poids. Il détient également le record en « Immersion libre » — 121 m — , lors de laquelle les plongeurs descendent et remontent en s'aidant d'une corde. En 2011 et 2012, il a reçu le Prix WAFA (World's Absolute Freediving Award), qui le consacre comme le plus grand plongeur en apnée au monde.

Une sélection des plongées record est disponible sur YouTube : www.youtube.com/user/VBFreediving

Plus de résultats et de reportages sont disponibles sur www.facebook.com/verticalblue et www.deeperblue.com.


Suunto a été fondée en 1936 par Tuomas Vohlonen, un arpenteur finlandais, inventeur de la boussole à suspension liquide. Depuis, Suunto a su conserver un rôle de pionnière du design et de l'innovation dans le domaine des ordinateurs de plongée, des montres sportives et des instruments utilisés par les aventuriers du monde entier. Des plus hauts sommets aux plus profonds abysses, Suunto soutient physiquement et mentalement les aventuriers dans leur conquête de nouveaux territoires.

Le siège et l'usine de Suunto se trouvent à Vantaa, en Finlande. Employant plus de 400 personnes dans le monde, Suunto propose ses produits dans plus de 100 pays. La société est une filiale d'Amer Sports Corporation, dont les sociétés associées sont Salomon, Arc’teryx, Atomic, Wilson, Precor et Mavic.

Prev
Suunto lance le Suunto DX
Suivant
Suunto lance son nouveau GPS Track POD