SuuntoRun

COMMENT ANALYSER UN MOVE MOVESCOUNT

SuuntoRun

COMMENT ANALYSER UN MOVE MOVESCOUNT

7 juillet 2017

Suunto Movescount vous propose des outils puissants pour vous permettre de comprendre en profondeur chacun de vos Moves. Nous allons vous montrer comment en analysant une compétition qui s'est mal passée. 

Les performances s'améliorent de façon progressive : ce sont souvent de petits changements qui doivent s'additionner pour faire la différence. La connaissance est la clé – il faut connaître ses forces et faiblesses et savoir où et comment rechercher les améliorations, si petites soient-elles, qui se traduiront par des gains de performance.

Movescount permet aux athlètes et aux coachs de réaliser une analyse approfondie de chaque Move. Cette analyse vous aide à comprendre exactement quelles ont été vos performances lors d'une séance d'entraînement, ce qui s'est bien passé, ce qui aurait pu mieux fonctionner et les points sur lesquels vous pouvez vous améliorer.

Janne Kallio, triathlète et Digital Lead au sein de la division Performance Business chez Suunto, nous fait découvrir les nouvelles fonctionnalités en analysant l'un de ses Moves (le plus décevant) : l'Ironman South Africa, compétition à laquelle il a pris part au début de l'année.

Comment ne pas se qualifier pour Kona

Pendant l'épreuve cycliste de la compétition, tout semblait bien se passer

Janne Kallio avait placé de grands espoirs dans l'Ironman South Africa : son résultat devait le qualifier pour Kona. Son entraînement s'était bien déroulé avec des améliorations constantes tout au long de son cycle de préparation. C'est donc confiant et bien préparé qu'il s'est présenté sur la ligne de départ à Port Elizabeth.

La natation

Analyse de l'épreuve de natation

Objectif de Janne : réaliser l'épreuve de natation en moins d'une heure. En développant la section Tours sous la présentation du Move et en cliquant sur le tour Natation, vous pouvez zoomer sur son parcours lors de la première épreuve de la compétition. Sous le menu Graphique, les options d'allure de nage et de cadence de mouvements montrent que Janne a maintenu un rythme stable et est resté constant dans l'effort pendant qu'il nageait. Cependant, à cause de difficultés de navigation, il a dépassé ce temps d'une heure qu'il s'était fixé.

Une carte de chaleur révèle que le cap suivi cette année était différent de celui des années précédentes

En cliquant sur l'option Carte de chaleur sur la carte, vous pouvez voir que le cap suivi pour l'édition 2016 a changé par rapport aux années précédentes. Ceci pourrait expliquer des temps moins bons que ceux des années passées.

Le vélo

Janne a terminé un certain nombre d'Ironmans et il vient habituellement à bout de l'épreuve cycliste bien en deçà des 5 h. Mais pas ce jour-là.

Cliquez sur la section Tour du Move de Janne et choisissez la section cyclisme. Remarquez d'abord combien sa puissance en watts a diminué dans la première moitié de l'épreuve. Sur le segment central de 1 h 10 min, sa puissance moyenne était de 206 watts, tandis qu'elle n'était plus que de 172 watts sur la dernière période de 1 h 10 min. À mi-parcours, son temps était de 2 h 20 min et pourtant il termine tout juste en 5 h. « Dans la dernière partie, j'ai fourni moins d'effort et de puissance qu'à l'accoutumée », indique Janne.

Analyse des graphiques de puissance
Partie centrale de l'épreuve cycliste.

Analyse des graphiques de puissance
Dernière partie de l'épreuve cycliste.

Alors, que s'est-il passé ? Un rapide coup d'œil sur sa fréquence cardiaque pendant l'épreuve cycliste nous donne la réponse. Ce paramètre montre qu'il n'a pas fournit pendant la course cycliste un effort intense qui aurait pu expliquer une perte de puissance dans la suite de l'épreuve. Sa fréquence cardiaque cible se situait autour de 135 à 145 battements par minute et il est bien resté dans cette fourchette.

Analyse des données de fréquence cardiaque

Quels autres éléments pourraient avoir contribué à cette perte de puissance ? « Une erreur de débutant », avoue Janne. « La déshydratation. J'ai bu environ 2,5 l de liquide mais à titre de comparaison, Kaisa Lehtonen, qui a remporté la compétition chez les femmes et qui pèse probablement 20 kg de moins que moi, a consommé près de 3,5 l et était malgré tout un peu déshydratée également. » La journée s'est avérée plus chaude que Janne ne l'avait anticipé, et il en a payé le prix. Que se passe-t-il lorsque vous entamez un marathon en étant déshydraté ?

La course à pied

Janne a terminé l'épreuve cycliste juste sous les cinq heures : cela lui laissait assez de temps, en théorie, pour en finir avec la course à pied dans les délais qualificatifs pour Kona. Mais en partant déshydraté, c'était perdu d'avance.

Son objectif était de courir le marathon en 3 h 15 min mais il a su dès l'issue du premier kilomètre qu'il n'aurait aucune chance d'y parvenir. À ce moment-là, il ne savait pas quel était le problème. « Je suis arrivé au point de rupture à 25 km », explique-t-il. « La température a grimpé et l'allure s'est littéralement effondrée. J'ai su que je n'étais plus en mesure de me qualifier pour Kona ni même de réaliser un temps décent – il s'agissait seulement de pouvoir en terminer sans être entièrement détruit. »

Analyse des données de course à pied

Janne a pris tout ce qu'il pouvait à chaque ravitaillement pour limiter les dégâts : boissons, glace, éponges... mais cela n'a pas suffit pour sauver sa journée. Cliquez sur la section Tour, sélectionnez la course à pied et choisissez les onglets de fréquence cardiaque, vitesse et température pour voir ce qui s'est produit. Activez l'outil de zoom sur la gauche du graphique et utilisez le curseur pour agrandir le graphique et voir le combat que Janne a dû mener.

Analyse des données de course à pied

Les sept derniers kilomètres du marathon montrent que les efforts accomplis par Janne pour abaisser sa température corporelle et se réhydrater ont commencé à avoir un effet positif. Son allure et sa fréquence cardiaque se sont s'améliorés. 

Malheureusement pas assez cette fois-ci : après avoir terminé la compétition, Janne s'est rendu compte qu'il avait manqué la qualification pour Kona de 40 secondes ! 

 

EN SAVOIR PLUS

Comment suivre une progression avec Suunto Movescount

7 conseils pour conserver une  charge d'entraînement  équilibrée

La bonne tactique pour se qualifier pour Kona

SuuntoRun
SuuntoRide
SuuntoTri
SuuntoSwim
SuuntoSki
TutorialTuesday