Suunto EON Steel - Caractéristiques - Suunto Fused RGBM

Suunto EON Steel Guide d'utilisation - 1.6

Suunto Fused RGBM

Le développement du modèle de décompression Suunto prend ses origines au début des années 1980 lorsque Suunto a intégré le modèle de Bühlmann sur les valeurs M de Suunto SME. Depuis lors, la recherche et le développement ont poursuivi leur cours avec l'aide d'experts internes et externes.

À la fin des années 1990, Suunto a intégré le modèle de bulles RGBM (Reduced Gradient Bubble Model) du Dr. Bruce Wienke pour travailler avec l'ancien modèle de valeur M. Les premiers produits commerciaux disposant de la fonctionnalité étaient les modèles iconiques Suunto Vyper et Suunto Stinger. Avec ces produits, l'amélioration de la sécurité des plongeurs a été significative, ceux-ci ayant soumis des situations de plongée variées à l'extérieur de la plage de modèles à gaz dissous par les moyens suivants :

  • La surveillance continue sur des plongées durant plusieurs jours
  • L'enregistrement précis de plongées à répétition
  • La réaction à une plongée plus profonde que la précédente
  • L'adaptation à de rapides remontées produisant une haute accumulation de micro bulles (bulles silencieuses)
  • L'incorporation de la consistance avec les lois physiques et les cinétiques de gaz réels

Dans Suunto Fused™ RGBM, les demi-saturations de tissus sont dérivées du FullRGBM de Wienke, où le corps humain est modelé par quinze différents groupes de tissus. FullRGBM peut utiliser ces tissus supplémentaires et modeler l'absorption de gaz et le relâchement de gaz avec davantage de précision. Les quantités d'absorption et de relâchement d'azote et d'hélium dans les tissus sont calculées indépendamment.

L'avantage de Suunto Fused RGBM est la sécurité supplémentaire de par son habilité à s'adapter à une large plage de situations. Pour les plongeurs de loisir, il offre des durées sans décompression légèrement plus longues, selon l'ajustement personnel sélectionné. Pour les plongeurs techniques en circuit ouvert, celui-ci permet l'utilisation de mélanges gazeux avec l'hélium - les mélanges gazeux à base d'hélium permettent des remontées plus courtes lors de plongées longues et profondes. Finalement, l'algorithme Suunto Fused RGBM apporte aux plongeurs avec recycleur l'outil parfait à utiliser comme ordinateur de plongée à set point, non destiné à la surveillance.

La sécurité du plongeur

Étant donné que le modèle de décompression est purement théorique et ne surveille pas le corps du plongeur, aucun modèle de décompression ne peut garantir une absence totale de risques d'ADD. D'une manière expérimentale, il a été démontré que le corps humain s'adapte à la décompression à un certain degré lorsque la plongée est fréquente et constante. Deux ajustements personnels (P-1 et P-2) sont disponibles pour les plongeurs qui plongent constamment et peuvent accepter davantage de risques.

ATTENTION:

Utilisez toujours les mêmes ajustements personnels et d'altitude pour la plongée à réaliser et pour la planification. Augmenter la valeur d'ajustement personnel par rapport à la valeur planifiée et augmenter l'altitude peut mener à des durées de décompression plus longues à des profondeurs plus importantes et ainsi nécessiter une quantité de gaz plus importante. Vous pouvez vous retrouver à court de gaz respiratoire sous l'eau lorsque l'ajustement personnel a été modifié après la planification.

Plongée en altitude

En comparaison avec le niveau de la mer, la pression atmosphérique est inférieure à de hautes altitudes. Après avoir voyagé à une altitude plus importante, votre corps contiendra une quantité supplémentaire d'azote, une situation différente de l'équilibre à basse altitude. Cet azote « supplémentaire » est progressivement relâché, jusqu'au retour à la situation d'équilibre. Il est recommandé de vous acclimater à votre nouvelle altitude en patientant au moins trois heures avant de plonger.

Avant toute plongée à haute altitude, vous devez ajuster le réglage de l'altitude de votre ordinateur de plongée de manière à ce que les calculs prennent en compte la haute altitude. Les pressions partielles maximum d'azote autorisées par le modèle mathématique de l'ordinateur de plongée sont réduites en fonction de la pression ambiante plus faible.

Ainsi, les limites sans paliers de décompression autorisées sont considérablement réduites.

AVERTISSEMENT:

RÉGLEZ CORRECTEMENT L'ALTITUDE ! Lors de plongées en altitudes supérieures à 300 m (1 000 pieds), le paramètre d'altitude doit être correctement configuré afin que l'ordinateur puisse calculer l'état de décompression. L'ordinateur de plongée n'est pas conçu pour être utilisé à des altitudes supérieures à 3 000 m (10 000 pieds). Un mauvais réglage des ajustements d'altitude ou une plongée au-delà des limites d'altitude maximales entraînera des erreurs de planification et de plongée.

Exposition de l'oxygène

Les calculs de l'exposition d'oxygène sont basés sur les principes et tableaux de limites de durée d'exposition approuvés. Aussi, l'ordinateur de plongée emploie plusieurs méthodes pour estimer de manière conservatoire l'exposition de l'oxygène. Par exemple :

  • Les calculs d'exposition de l'oxygène affichés sont établis et arrondis à la valeur de pourcentage la plus proche.
  • Les limites CNS% à 1,6 bar (23,2 psi) sont basées sur les limites du manuel de plongée NOAA de 1991.
  • La surveillance de l'OTU est basée sur un niveau de tolérance quotidien à long terme, la vitesse de récupération est réduite.

Les informations liées à l'oxygène affichées sur l'ordinateur de plongée sont également conçues pour s'assurer que tous les avertissements et affichages se déclenchent dans les phases clés de la plongée. Par exemple, les informations suivantes sont fournies avant et durant une plongée lorsque l'ordinateur est défini sur Air/Nitrox ou Trimix :

  • Le pourcentage d'O2 sélectionné (et le pourcentage d'hélium éventuel)
  • CNS% et OTU
  • Une notification sonore lorsque le CNS% atteint 80 %, et une notification lorsque la limite de 100 % est dépassée
  • Des notifications lorsque OTU atteint 250 et une nouvelle notification lorsque la limite de 300 est dépassée
  • Une alarme sonore retentit lorsque la valeur pO2 excède la limite présélectionnée (alarme pO2 de seuil supérieur)
  • Une alarme sonore retentit lorsque la valeur pO2 est inférieure à 0,18 (alarme pO2 de seuil inférieur)
AVERTISSEMENT:

LORSQUE LA TOXICITÉ DE L'OXYGÈNE INDIQUE QUE LA LIMITE MAXIMALE EST ATTEINTE, VOUS DEVEZ IMMÉDIATEMENT PRENDRE DES MESURES POUR RÉDUIRE L'EXPOSITION À L'OXYGÈNE. Ne pas prendre les mesures nécessaires pour réduire l'exposition à l'oxygène après avertissement CNS%/OTU peut rapidement augmenter les risques de toxicité d'oxygène, de blessures ou la mort.