Suunto s'engage à amener ce site Web au niveau AA de conformité aux directives d'accessibilité du contenu Web (Web Content Accessibility Guidelines, WCAG) 2.0 ainsi qu'à assurer sa conformité aux autres normes d'accessibilité. Adressez-vous au Service clients aux États-Unis au +1 855 258 0900 (appel gratuit) si vous rencontrez des problèmes pour accéder aux informations de ce site Web.

LIVRAISON GRATUITE A PARTIR DE €150 | BLACK FRIDAY | RETOURS PROLONGÉS PENDANT 45 JOURS

Suunto D5 Guide d'utilisation

Algorithme de décompression

Le développement du modèle de décompression de Suunto remonte aux années 1980, lorsque Suunto a implémenté le modèle de Bühlmann basé sur les valeurs M dans Suunto SME. Depuis lors, la recherche et le développement se sont poursuivis avec l'aide d'experts externes et internes.

À la fin des années 1990, Suunto a mis en œuvre le modèle RGBM (Modèle de bulle à gradient réduit) du Dr. Bruce Wienke pour travailler avec le modèle antérieur basé sur les valeurs M. Les premiers produits commerciaux dotés de cette fonction ont été les emblématiques Suunto Vyper et Suunto Stinger. Avec ces produits, l'amélioration de la sécurité des plongeurs a été significative car ils ont permis de répondre à un certain nombre de circonstances de plongée en dehors de la gamme des modèles à gaz dissous uniquement en :

  • La surveillance continue de plongées durant plusieurs jours
  • L'enregistrement précis de plongées successives
  • La réaction à une plongée plus profonde que la précédente
  • L'adaptation à de rapides remontées produisant une haute accumulation de microbulles (bulles silencieuses)
  • L'incorporation de la cohérence avec les lois physiques réelles de la cinétique des gaz

L'algorithme Suunto Fused™ RGBM 2 combine et améliore les modèles de décompression Suunto RGBM et Suunto Fused™ RGBM, largement reconnus, qui sont par ailleurs développés par Suunto et le Dr Bruce Wienke. (Les algorithmes de plongée Suunto sont l'aboutissement de l’expertise et des connaissances obtenues après plusieurs décennies de développement, d’essais et après des milliers et des milliers de plongées.)

Dans le Suunto Fused™ RGBM 2, les demi-saturations de tissus sont dérivées du FullRGBM de Wienke, dans lequel le corps humain est modelé par quinze différents groupes de tissus. FullRGBM peut utiliser ces tissus supplémentaires et modeler l'absorption de gaz et le relâchement de gaz avec davantage de précision. Les quantités d'absorption et de relâchement d'azote et d'hélium dans les tissus sont calculées indépendamment.

Le Fused™ RGBM 2 est compatible avec la plongée en circuit ouvert et en circuit fermé jusqu’à 150 mètres. Comparés aux algorithmes précédents, le Fused™ RGBM 2 est moins conservateur lors de plongées profondes à l’air et offre ainsi des temps de remontée plus courts. De plus, avec cet algorithme, il n’est plus nécessaire que les tissus soient complètement exempts de gaz résiduels lors du calcul des temps d'interdiction de vol, ce qui réduit ainsi le délai nécessaire entre votre prochaine plongée et un vol.

Capable de s'adapter à une grande variété de situations, l'algorithme Suunto Fused™ RGBM 2 garantit davantage de sécurité en plongée. Pour les plongeurs amateurs, il offre des durées sans décompression légèrement plus longues, selon l'ajustement personnel sélectionné. Pour les plongeurs techniques en circuit ouvert, il permet l'utilisation de mélanges gazeux avec l'hélium - les mélanges gazeux à base d'hélium permettent des remontées plus courtes lors de plongées longues et profondes. Enfin, l'algorithme Suunto Fused™ RGBM 2 fournit aux plongeurs avec recycleur un outil parfait à utiliser avec un ordinateur de plongée à set points, non destiné à la surveillance.

REMARQUE:

le Suunto D5 ne prend pas en charge la plongée avec Trimix et CCR.

La sécurité du plongeur

Étant donné que le modèle de décompression est purement théorique et ne surveille pas le corps du plongeur, aucun modèle de décompression ne peut garantir une absence totale de risques d'ADD.

ATTENTION:

Utilisez toujours les mêmes ajustements personnels et d'altitude pour la plongée à réaliser et pour la planification. Augmenter la valeur d'ajustement personnel par rapport à la valeur planifiée et augmenter l'altitude peut mener à des durées de décompression plus longues à des profondeurs plus importantes et ainsi nécessiter une quantité de gaz plus importante. Vous pouvez vous retrouver à court de gaz respiratoire sous l'eau lorsque l'ajustement personnel a été modifié après la planification.

Exposition à l'oxygène

Les calculs de l'exposition à l'oxygène sont basés sur les principes et les tables de limites de durée d'exposition approuvés. Aussi, l'ordinateur de plongée emploie plusieurs méthodes pour estimer l'exposition à l'oxygène de manière conservatrice. Par exemple :

  • Les calculs d'exposition de l'oxygène affichés sont établis et arrondis à la valeur de pourcentage la plus proche.
  • Les limites CNS% à 1,6 bar (23,2 psi) sont basées sur les limites du manuel de plongée NOAA de 1991.
  • La surveillance de l'OTU est basée sur un niveau de tolérance quotidien à long terme, la vitesse de récupération est réduite.

Les informations liées à l'oxygène affichées sur l'ordinateur de plongée sont également conçues pour s'assurer que tous les avertissements et affichages se déclenchent dans les phases clés de la plongée. Par exemple, les informations suivantes sont fournies avant et durant une plongée lorsque l'ordinateur est paramétré sur le mode Air/Nitrox :

  • Le pourcentage d'O2 sélectionné
  • CNS% et OTU
  • Une notification sonore lorsque le CNS% atteint 80 %, et un avertissement lorsque la limite de 100 % est dépassée
  • Une notification lorsque OTU atteint 250 et un avertissement lorsque la limite de 300 est dépassée
  • Une alarme sonore retentit lorsque la valeur pO2 excède la limite présélectionnée (alarme de niveau pO2 élevé)
AVERTISSEMENT:

LORSQUE LA TOXICITÉ DE L'OXYGÈNE INDIQUE QUE LA LIMITE MAXIMALE EST ATTEINTE, VOUS DEVEZ IMMÉDIATEMENT PRENDRE DES MESURES POUR RÉDUIRE L'EXPOSITION À L'OXYGÈNE. Ne pas prendre les mesures nécessaires pour réduire l'exposition à l'oxygène après avertissement CNS%/OTU peut rapidement augmenter les risques de toxicité d'oxygène, de blessures ou la mort.

Sommaire